All this here, du 8 mars au 19 mai

A partir de vendredi, le pavillon Carré de Baudouin accueille une exposition collective qui interroge les rapports entre l’art et le quotidien. Treize artistes contemporains, émergents ou reconnus, dévoilent ainsi, chacun à leur manière, la beauté de l’ordinaire.

Ignasi Aballi (recherche l’immatériel et l’invisible dans la représentation de l’air ou du temps), Bruno Botella (disciple duchampien), Didier Courbot (produit des dispositifs sculpturaux à la fois support et oeuvre, dont la présentation générale est pensée in situ), Estrella Estevez (jeune sculpteur, elle travaille de grands volumes), Michel François (sculpteur, il cherche à donner à la matière la fulgurance du dessin), Mireille Gros (artiste cosmopolite, elle a vécu à Bamako et à Pékin), Charles Lopez (créateur d’installations et de sculptures), João Modé (s’intéresse particulièrement aux phénomènes éphémères, invisibles ou immatériels, et à leur rythme), Nicolas Pinier (auteur du Voyage au bout de la rue : « J’ai décidé de partir en voyage au bout du monde, c’est-à-dire, en bas de chez moi. ») Mathieu Roquigny (son travail est inspiré par l’esprit du jeu et la rêverie du quotidien), Kirill Ukolov (jeune sculpteur, travaille beaucoup de bâches plastique thermoformées), herman de vries (entretient une relation singulière avec la nature qu’il collecte, inventorie et préserve) et Jessica Warboys (s’intéresse aux éléments tels que le feu, la mer, le sable, le vent et la lune).

Le pavillon Carré de Baudouin est une folie construite au XVIIIe siècle. Jules et Edmond de Goncourt y ont passé une partie de leur enfance. Cette exposition, c’est l’occasion de découvrir ce lieu à part, dédié à la culture et accessible à tous depuis 2007.

Infos pratiques : du vendredi 8 mars au samedi 18 mai, du lundi au samedi de 11 h à 18 h             121, rue de Ménilmontant (20e) – M° Ménilmontant ou Pyrénées

Posté le Laissez un commentaire

Ajouter un commentaire